Les scooters électriques sont-ils homologués pour la route ? Les scooters électriques sont-ils homologués pour la route ?

Il est interdit de prendre la route en France à bord d'un véhicule non homologué. En règle générale, tout scooter doit l'être pour avoir le droit de circuler sur la voie publique. Ce n'est toutefois une obligation que dans les cas où la vitesse maximale est supérieure ou égale à 24 km/h.

Quelles démarches administratives effectuer ?
Un scooter électrique à moteur 50 cm3 ou à moteur 125 cm3 est homologué. Il est donc possible de rouler avec, sur les routes en ville et à la campagne. L'un comme l'autre doivent être enregistrés à la préfecture ou à la sous-préfecture. Celle-ci fournit au propriétaire du scooter un certificat d'immatriculation ou carte grise, qui est en effet obligatoire en France, comme l'est la souscription à une assurance scooter.

 Le scooter électrique peut-il circuler sur autoroute ?
L’Article R413-19 du Code de la route, relatif aux conditions de circulation sur autoroute et voies rapides, précise que la vitesse minimale sur la voie de droite doit être supérieure ou égale à 80 km/h. Ceci exclut de fait les scooters électriques de puissance 50 cm3, dans la mesure où sa vitesse maximale est de 60 km/h. En revanche, les autres modèles de scooters électriques homologués à moteur 125 cm3, sont autorisés sur autoroute.

 Quels sont les équipements obligatoires pour piloter un scooter électrique ?
Il ne suffit pas que votre scooter électrique soit homologué pour que vous puissiez prendre la route. Il est également obligatoire de vous munir des équipements nécessaires pour assurer votre sécurité. Il s'agit en l'occurrence d'un casque de moto et de gants homologués CE. Attention, car à défaut, votre assurance peut refuser de vous indemniser en cas d'accident.

Quels équipements obligatoires doit avoir un scooter électrique ?
Afin de pouvoir circuler sur la route, un scooter électrique homologué doit obligatoirement être équipé des éléments suivants : des phares, des clignotants, des rétroviseurs, un feu de stop et des catadioptres rouge à l'arrière, blanc à l'avant et orange latéralement. Ces derniers rendent visible le conducteur de scooter, même quand le temps est mauvais ou lorsqu'il fait noir. Il va enfin sans dire que prendre la route au guidon d'un scooter électrique ne doit se faire que si les freins, les amortisseurs et les roues sont en bon état. Veillez également à vérifier que la batterie au lithium a suffisamment de charge pour assurer l'autonomie nécessaire à votre trajet.

Quel est l'âge minimum pour piloter un scooter électrique homologué ?
Prendre le guidon d'un scooter électrique homologué est possible dès l'âge de 14 ans. Si le scooter a une capacité de 125 cm3, c'est à dire entre 4 000 W et 11 000 W max, il doit alors être conduit par un adulte. Celui-ci doit avoir en sa possession un permis A, A1 ou A2. Si le motard adulte est né avant le mois de mars 1980, il lui est alors possible de piloter un scooter avec un permis B.

l'achat du deux ou trois-roues pour une sérénité absolue.