Vous vous demandez quel est le permis requis pour rouler en scooter ? Ne cherchez plus, Peugeot Motocycles vous explique tout ici !

Quel permis pour rouler en scooter ?

Les conditions d’accès aux différents permis de moto ne sont pas identiques. De plus, des éléments comme l’âge, la puissance des scooters ou la vitesse maximale de ces derniers varient selon les cylindrées. Voici tout ce que vous devez savoir sur les permis de conduire, afin de rouler en ville avec votre nouveau véhicule.

 

Le permis de conduire requis pour rouler avec un scooter 50cc

Si vous souhaitez conduire un scooter 50cc vous avez l’obligation de posséder le permis AM, anciennement appelé Brevet de Sécurité Routière (BSR). Le permis de conduire AM peut être accordé à toute personne âgée de minimum 14 ans. Cependant, les personnes nées avant 1988 n’ont besoin que de quelques heures d’apprentissage dans une auto-école. Afin d’obtenir ce permis il est obligatoire de réaliser deux formations, la formation théorique et la formation pratique. Cette dernière pouvant s’effectuer dans une école de conduite pendant minimum 8 heures.

A la fin de ces formations vous connaîtrez les notions de sécurité routière, ainsi que le code de la route. Sans oublier que vous serez en mesure de maîtriser un scooter de faible cylindrée, les règles de conduite, et vous connaîtrez les comportements à adopter en circulation. Une attestation vous sera délivrée lorsque vous aurez terminé la formation pratique. En effet, contrairement au permis auto aucun examen n’est requis pour valider vos compétences avec un deux roues.

Les titulaires du permis de conduire AM peuvent conduire des cyclomoteurs n’excédant pas 50 cm³. Notez que les moteurs de ces véhicules doivent fournir une puissance maximale de 4 kW, ainsi qu’une vitesse limitée à 45 km/h. N’oubliez pas qu’il est nécessaire d’obtenir une assurance de scooter avant de prendre le guidon. Si vous n’êtes pas assuré, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 3 750 euros et d’autres peines peuvent vous être imposées en complément.

Il est tout à fait possible de circuler en scooter 50cc avec d’autres permis, comme le A1 ou le permis auto. En effet, certains permis permettent la conduite de motos plus puissantes et demandent d’autres conditions d’obtention. Commençons par distinguer le permis A1, s’agissant du permis moto le plus commun pour l’utilisation des scooters 125cc.

Permis A1 : le document requis pour conduire un scooter 125cc

Un scooter et une moto légère de 125cc peuvent atteindre une vitesse maximale de 125 km/h, ce qui les autorise à circuler sur les autoroutes ou sur les voies rapides. C’est pour cette raison que l’obtention du permis A1 demande plus d’expérience. Afin d’être titulaire du permis A1 vous devez être âgé de 16 ans minimum, suivre les formations théoriques et pratiques, puis réussir l’épreuve pratique qui contient une interrogation orale et un examen en circulation. Ce dernier se déroule pendant une durée de 35 minutes.

Quant aux véhicules concernés par ce permis, vous êtes autorisé à rouler avec un cyclomoteur ayant une puissance de 11 kW maximum. Sans oublier que le rapport puissance/poids ne doit pas dépasser 0,1 kW/kg. Ce permis s’adresse également aux motos 3 roues avec des puissances inférieures à 15 kW.

 

Permis A : un permis permettant de rouler avec toutes les motos

Si vous souhaitez achetez un scooter de faible cylindrée, mais que vous envisagez de vous diriger vers des cylindrées plus élevées dans l’avenir, la meilleure solution est d’opter pour le permis A. En effet, ce type de permis autorise la conduite des motos sans limite de puissance. Cependant, l’âge minimal requis pour être titulaire du permis A est de 20 ans. Vous devez également être titulaire du permis de la catégorie A2 depuis au moins 2 ans.

La formation du permis A dure 7 heures et se divise en 3 séquences. La première séquence comprend 2 heures de cours théorique, la deuxième séquence comprend la pratique hors circulation et ensuite en circulation. Afin de suivre cette formation il suffit de s’adresser à une école de conduite, ou à une association agréée par l’État, comme c’est le cas pour le permis BSR ou le permis A1.

Sachez que tous les permis mentionnés disposent de la même durée de validité, à savoir 15 ans à partir de la date de délivrance. Cette durée n’est valable qu’à condition de garder tous les points du permis. Peu importe la catégorie choisie, vous serez amené à les renouveler tous les 15 ans au même titre que le permis B.