Vous avez acheté un scooter 50cc mais vous ne savez pas où rouler avec celui-ci ? Soyez à jour dans les réglementations avec Peugeot Motocycles.

Où rouler avec un scooter 50cc ?

S’agissant d’un cyclomoteur de faible puissance et pouvant être conduit sans permis de conduire, rouler avec un scooter 50cc impose le respect de quelques réglementations spécifiques. Certaines routes ne sont pas accessibles à ce type de véhicule. De plus, le non-respect des panneaux d’interdiction d’accès de ces usagers à moteur entraîne une contravention de 5ème classe, comportant des sanctions. Afin de les éviter, découvrez où vous pouvez rouler avec votre cyclomoteur de 50cc.
 

Scooter 50cc : un véhicule conçu pour une utilisation urbaine
 

Le scooter 50cc est un cyclomoteur facile à obtenir d’un point de vue économique. Il est possible d’envisager l’achat de celui-ci si vous possédez le permis AM, qui s’obtient en réalisant une formation théorique et pratique de 7 heures. Si vous avez en possession le permis AM ou le permis B, l’assurance moto et la carte grise, vous pouvez profiter pleinement de moyen de locomotion. Avec un cyclomoteur 50cc vous pouvez rouler en ville, sachant que ce dernier dispose d’une grande facilité de stationnement, une bonne capacité de transport et un gabarit compact pouvant s’adapter à tous les profils.
 

Sachant que la vitesse maximale pouvant être atteinte par ce cyclomoteur est de 50 km/h, privilégier les parcours avec de grandes distances n’est pas le choix idéal. Il est préférable de rouler avec un 50cc dans des villes comme Paris, où il vous sera plus simple de ne pas rester bloqué dans les encombrements, puis où il sera plus évident pour vous de stationner. Vous pouvez opter pour un scooter 50cc si vous réalisez des trajets de moins de 5 kilomètres, il vous sera impossible d’emprunter certaines routes comme les autoroutes. Voici quelques explications

Les réglementations spécifiques du scooter 50cc
 

Étant le cas de tout type de véhicule à moteur, la conduite d’un scooter 50cc requiert un permis de conduire et des documents obligatoires comme l’assurance moto, ou la carte grise. Afin de pouvoir prendre le guidon d’un deux roues de cette cylindrée, il est impératif de connaître et de respecter les règles spécifiques aux cyclomoteurs en circulation. En effet, les scooters 50cc ne sont pas autorisés à emprunter certaines routes, vous encourez des sanctions en cas d’infraction du Code de la route.

Que vous soyez titulaire du permis AM, du Brevet de Sécurité Routière (BSR) ou même du permis voiture, si vous souhaitez conduire un scooter 50cc, vous devez respecter des panneaux de signalisation supplémentaires. Commençons par distinguer le panneau B7a, interdisant la circulation de tous les véhicules à moteur excepté les cyclomoteurs. Ensuite nous retrouvons le panneau B7b qui interdit l’accès à une voie à tous les véhicules, puis le panneau B9g étant une interdiction de conduite destinée à tout type de cyclomoteur.

Notez qu’un scooter de 50cc et moins, même immatriculé, ne peut pas accéder aux autoroutes selon l'article R421-2 du Code de la route. Vous retrouverez cette interdiction matérialisée sous forme de panneau illustrant une autoroute, nous évoquons ici le panneau C207. La circulation des véhicules évoqués n’est plus interdite lorsque le panneau C208 est présent. Finalement, le dernier panneau à prendre en considération est le C107. Celui-ci interdit à tous les cyclomoteurs l’accès aux voies rapides et aux autoroutes.

Sachez qu’en cas de non-respect de chaque panneau mentionné vous encourez une contravention de 5ème classe. Généralement, il s’agit d’une amende variant entre 1 500 et 3 000 euros, puis d’un retrait de 3 à 6 points sur votre permis de conduire. Même si un scooter 50cc ne peut pas accéder à l’autoroute, il peut cependant emprunter les routes nationales sans inconvénients. Dans ce cas, les conducteurs sont soumis au respect des réglementations locales comme les signalisations au sol, ou les panneaux de limitations de vitesse, appliquées à tous les véhicules.
 

Rouler en scooter 50cc : les équipements indispensables
 

Comme vous le savez déjà, tous les conducteurs doivent souscrire une assurance moto afin d’assurer les dommages causés à des tiers lors d’un accident. Cependant, ce type de document n’est pas en mesure de vous protéger physiquement pendant cet événement. Si vous souhaitez rouler avec votre nouveau scooter, vous avez besoin et l’obligation de vous munir au préalable d’un casque homologué, de gants certifiés et d’une veste de moto capable de minimiser les dégâts subis au cours d’un choc.